Loi de Murphy, quand tu nous tiens ! Tu nous lâches pas !
Si toutes les entourloupes et les chausse-trappes possibles n'ont pas réussi à ralentir voire bloquer les travaux, la loi de Murphy devient inventive : elle s'attaque à l'ouvrier. Et pas qu'un peu ! Une appendicite carabinée, une semaine d'hosto, et maintenant un mois de convalescence. Rien que ça.
Il reste qu'une cuisine attend d'être rénovée. Et je n'en suis pas capable pour quelques jours...
Alors, pour avancer quand même et éviter de prendre trop de retard, nous avons fait appel à un pro pour le plafond, le sol et les murs. Il est venu hier pour une première journée de travail.Et il est bon : il a repris et poncé le plafond, poncé les murs pour enlever l'ancien enduit à effets et relief - en un quart d'heure et sans poussière ! - posé des bandes à joint - calicots est le mot consacré - sur les raccords autour des plaques que j'ai posées il y a deux semaines, et passé une première couche de plâtre sur l'ensembles des murs. Et cela dans la matinée :

dscf4134 dscf4131 dscf4135

Et l'après-midi, il a commencé le carrelage au sol :

dscf4129

En plus, non seulement ce monsieur travaille vite et bien, il laisse derrière lui un chantier impeccable. Chapeau.

@+ et bonne nuit